So et Li et les marques partenaires

So et Li est votre marque partenaire

Vous êtes une marque de babyfood ou avez une cible bébé/jeune enfant?

So et Li vous propose des cartes cadeaux à faire gagner à vos clients lors de vos temps forts,

Blédina nous a fait confiance!

En 2017, So et Li était partenaire de Blédina, sur un temps fort en magasins Cora, en juin, puis un temps fort avant Noël.

Crédits photos Blédina

Les clients étaient invités à participer à un jeu concours,

A la clés des bons cadeaux de 100€ à valoir sur le site So et Li !

Si vous aussi vous souhaitez faire profiter à vos clients, employés,

Contactez-nous au 06 82 27 37 03 ou par mail contact@soetli.fr

En voyage au pays de la chaussette

On me pose souvent la question:

« Pourquoi la chaussette? »

« Pourquoi vous vous êtes spécialisée dans la chaussette? »

« Pourquoi que des chaussettes? »

J’ai pris l’habitude de vous répondre franchement:

1-la chaussette est un produit Utile – Je pense que tout le monde porte des chaussettes de 0 à 100 ans ++

2-J’ai rencontré une usine, et je n’aurai à cette époque jamais pensé me lancer dans ce produit, la magie des rencontres :

Au départ je voulais accessoiriser la gamme de bodies, je me rends donc au salon du MADE IN FRANCE by PREMIERE VISION au carreau du temple à Paris, les exposants ne sont que des façonniers Français (il n’y a seulement que des entreprises qui produisent des articles textiles-cuir-maille) on peut y rencontrer des usines de tricotage, de passementerie, rubans, et autres savoirs-faire artisanaux.

J’ai discuté avec la responsable d’une toute petite entreprise située dans les Landes qui m’expliquait son histoire (ancienne salariée de l’usine elle avait reprit l’entreprise seule) nous allions travailler ensemble sur une gamme de chaussons confectionnés en cuir et coton, puis j’aperçois le stand de la manufacture Perrin qui travaille les articles chaussants (collants-chaussettes) depuis 1924, je discute avec la présidente qui a repris l’affaire familiale, nous envisageons un possible prototype qui reprendrai les chatons du logo, en rentrant je valide les tailles et coloris, je reçois trois petites paires de chaussettes en taille 15/16 quelques semaines plus tard, et l’histoire avec la chaussette débutait.

Juin 2015  j’assiste à la réalisation de la toute première collection de chaussettes So et Li.

Cette année (en Mai 2018) je suis retournée dans l’antre de la chaussette, dans ce qui me fais vibrer, la source de mon inspiration et de ce qui m’a poussé à créer So et Li il y a trois ans : Contribuer à sauvegarder (à ma toute petite échelle) le savoir-faire Français dans l’univers du textile.

J’ai déambulé au milieu des métiers à tricoter Jacquards, plus ou moins anciens, plus ou moins automatisés, il y a les machines qui tricotent dans un doux vacarme les chaussettes et collants de jolies marques Française, j’étais entre Le Slip Français, Jacadi, et Berthe Aux Grands Pieds 

Une question arrive aussi de temps en temps : quels sont les projets? les nouveaux produits?

Comme je travaille avec le cœur, je fais les choses en fonction des rencontres (ça vous l’avez bien compris je crois) et de mon intuition, je ne vais pas faire des leggings, ou des bavoirs, juste pour diversifier, il est très important pour moi de ne proposer que des articles pour lesquels j’ai une histoire à raconter, sinon ça ne m’intéresse pas.

Un jour j’aimerai vous y emmener, on fera un road trip des usines textiles, et je vous assure que vous en ressortirez différents, vous ne verrez plus les chaussettes de la même manière et que derrière un prix il y a un réel savoir-faire.
La manufacture Perrin est une maison historique (E P V – Entreprise du Patrimoine Vivant ) bientôt centenaire et qui se visite toute l’année !
Alors vive le #Mif 

La nouvelle production a eu beaucoup de retard mais ça valait vraiment le coup d’attendre ces nouveautés, aux couleurs de l’été (un peu de fraîcheur ça ne fait pas de mal) !

A très vite !

Pourquoi le made in France?

Emilie nous explique pourquoi elle a choisi le made in France,

Bonjour, je suis ravie de vous retrouver pour un nouvel article, aujourd’hui je reviens sur la genèse de So et Li,

Tout a réellement commencé en 2004, (et oui ça remonte un peu) lorsque j’ai obtenu mon BTS de modéliste,

  • Petit aparté sur le métier de modéliste :

Le métier de modéliste consiste à interpreter le dessin du styliste et de le transformer en prototype dans le but de l’industrialiser, un métier très technique, quand j’avais 14 ans je rêvais de créer des vêtements, j’adorais les tissus, dessiner, et de devenir styliste, le métier de modéliste était un deuxième choix, (j’y reviendrai plus tard).

  • Un triste constat:

J’ai fais un constat très simple : toutes les entreprises dans lesquelles j’avais fais des stages du BEP au BTS avaient délocalisées leur production ou bien avaient fermées, et moi ça me désolait, quand on connait toutes les belles entreprises qui existaient jadis sur le territoire de la région Rhône-Alpes (d’où je suis), et nos savoir-faire : la soierie, la tannerie, la chapellerie, sans compter les filières qui ont complement disparus, comme la filature, et les diplômes qui vont avec.

Ce constat a été un premier déclic, mais tout en cherchant un poste dans des entreprises textiles je travaillais dans des usines de conditionnement/emballage/logistique, impossible pour moi de voir un avenir positif.

Au bout d’un certain temps j’ai étendu ma recherche à la région Parisienne et Nord de la France, là ou on recrutait, sans succès.

Jusqu’au jour ou on m’appelle pour aller travailler dans une entreprise de lingerie, comme contrôleuse qualité d’accord, mais j’avais un pied dans le textile, j’y suis restée 7 ans, j’ai terminé ma carrière dans cette entreprise comme chargée de qualité textile, je faisais le pont entre le bureau de style et les façonniers, je validais les têtes de production et les matières.

Quand j’ai eu ma deuxième fille, j’ai eu une piqûre de rappel, après mon déclic entrepreneurial, et mon désir de créer une gamme de bodies j’ai choisi le made in France car pour moi c’était une évidence, c’était ça ou rien, il y avait déjà de jolies marques qui me montraient la voie, et je me suis dis que c’était possible.

La suite vous la connaissez, je reviendrai plus en détail sur ce qui m’a poussé à entreprendre.

A très vite !

Regarder ici la vidéo de Emilie sur le Made in France https://youtu.be/5A-ye7fUNLw

Les So jolies Box – Le cadeau unique et responsable

Bonjour à tous,

Le mois de Janvier à été très chargé, il n’y avait qu’un objectif en tête :La préparation du salon Playtime, le premier salon international de la mode enfantine,

Qui s’est déroulé au Parc Floral (Vincennes) du 27 au 29 Janvier.

Le but pour les marques : se faire connaître des acheteurs/revendeurs/boutiques.

***

C’était l’occasion idéale de revoir toute l’offre de So et Li,

  • Rédiger une belle plaquette (et ça c’est assez long, il faut résumer sa marque en quelques lignes pertinentes)
  • Revoir les prix pour qu’ils soient calculés au plus juste pour les boutiques/revendeurs et pour nous :)
  • Faire sérigraphier les So Jolies Box à Lyon dans un atelier qui utilise des encres à eau (et oui quand on a de grandes quantités de commandes à expédier il faut être prêts et on ne peut plus orner les boîtes de ficelle de lin avec une étiquette imprimée maison, c’est bien joli et vous avez dû les recevoir ainsi pendant quelques années) , je ne vous cache pas qu’il a fallu de nombreux essais avant de trouvé The couleur qui se rapproche le plus du logo, tout ça de manière artisanale.
  • Rédiger des CGV bétons, réfléchir à la logistique en cas d’acheteurs étrangers, traduire tout ça, bref une expérience qui vous permet de tout remettre à plat et être en immersion totale dans le cœur de votre projet.

 

Et dans les box on met quoi : Une jolie carte postale , un joli carnet, et un lot de trois paires de chaussettes de trois tailles différentes, allant du  3 mois au 22 mois afin de suivre la croissance de bébé !

  • Imprimer la papeterie et les plaquettes à Lyon.
  • Charger la voiture, rouler, rouler, jusqu’à Paris, (le week-end des crues bien sûr, sinon ce n’est pas drôle)
So Jolies box
  •  Faire fabriquer des So Jolis badges dans une petite entreprise du Rhône => https://jolisbadges.fr/

So Jolis badges

Le vendredi c’est le montage du stand, le stress retombe (un peu) quand on voit que ça commence à prendre forme, et on est pas peu fiers :

La samedi matin nous étions prêts à recevoir les visiteurs, il fallait pitcher, et qu’ils retiennent ainsi ces mots :

So et Li est plus qu’une marque de chaussettes, c’est une marque haut-de-gamme, douce Et responsable, Pourquoi?

Haut-de-gamme : Car en choisissant un atelier Français on ne peut pas avoir une qualité médiocre,
Douce : Les coloris feutrés, le touché, et le confort appellent à la douceur, c’est d’ailleurs le mot préféré des clients quand ils décrivent So et Li.
Responsable : J’ai choisi chaque entreprise qui intervient sur la fabrication de tous les éléments en fonction de la qualité de leur travail et de leur localité, c’est à dire qu’à part les chaussettes qui sont fabriquées à 160km du siège, tous les éléments qui composent les box sont fabriqués dans le département du Rhône donc à plus ou moins 50 km de So et Li.
Le savoir-faire Français pour vos petits n’a jamais autant résonné.
***
So et Li n’est pas une marque de luxe, car je crois profondément que Luxe n’est pas forcément synonyme de local, responsable, SlowFashion…
Pour les produits issus de la fabrication Française certes le prix est plus élevé que dans la grande diffusion, mais depuis les années 70 nous avons habitué les Français à acheter « Pas cher« , il n’y a plus de cohérence au niveau des prix, non mais sans blague un t-shirt à 5€ ?
Ainsi en achetant des chaussettes So et Li par exemple vous verrez par vous-même qu’elles dureront plus longtemps, et c’est valable pour nos chaussettes adultes, le reste du prêt-à-porter ainsi que sur l’ameublement, la literie, le linge de maison,…
Regardez la vidéo postée la semaine dernière sur la qualité https://youtu.be/2ahufd7PoBA
C’est une logique à pratiquer dans sa vie de tous les jours.
Consommer moins mais mieux.
Alors vous en pensez quoi des So Jolies Box?

Nous attendons vos commentaires :)

A bientôt!

Et pourquoi les chaussettes?

Et pourquoi les chaussettes?

Bonjour,

Il y a une question que l’on me pose régulièrement:

  • Tiens des chaussettes? Pourquoi des chaussettes ?
  • Pourquoi associer les chaussettes avec des accessoires déco ou de la papeterie?
  • Qu’est ce que qui vous a amené à fabriquer des chaussettes?

Moi dans ma tête : « C’est vrai que personne ne porte de chaussettes, quelle drôle d’idée ;) « 

  • C’est quoi votre innovation?
  • Qu’est-ce qu’elles ont de « spécial » vos chaussettes?

(Il est vrai que quelques fois j’ai eu envie de répondre : « Ce sont des chaussettes qui ne s’égarent pas lors du lavage » hum hum, je n’ai pas encore trouvé la solution.

Et d’ailleurs si vous égarez les chaussettes So et Li, je me décharge de toute responsabilité ;) hi hi!

Un nouvel article dans le blog s’impose,

Et bien lors de l’année du lancement de la nouvelle marque de bodies : So et Li, parce que c’était au départ un mono produit décliné dans plusieurs motifs et imprimés (trop canons), que je décide de me rendre à un salon dédié aux fournisseurs et fabricants Français au carreau du Temple à Paris que je rencontre la manufacture PERRIN labélisée EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant)

Située exactement à MONTCEAU-LES-MINES pour être transparente, elle fabrique ses propres modèles mais aussi ceux d’autres marques.

Je recherche à ce moment là à accessoiriser la collection, et je leur parle de ma marque qui démarre,

Ils me propose un prototype avec les chatons de So et Li, que je reçois quelques jours plus tard,

Bingo j’ai trouvé mon produit! Ce fut la première rencontre avec les chaussette So et Li, les premiers retours sont très positifs, ce sera le début d’une jolie collaboration qui dure depuis bientôt trois ans, et qui durera encore pour de nombreuses année, la collection N°5 est en cours de cogitation 💡

La chaussette devient rapidement le produit phare, on flash sur la #mignonitude, plus c’est petit plus c’est craquant, s’ensuivent les box cadeaux pour fêter une naissance, une baby shower, un baptême, un anniversaire .

Aujourd’hui elles sont disponibles du 0 au 6/7 ans.

VIVE LES CHAUSSETTES, VIVE LE MADE IN FRANCE, VIVE LES CHAUSSETTES SO ET LI!

 

Partenariat Blédina

Partenariat Blédina

En 2017, So et Li était partenaire de Blédina, sur un temps fort en magasins Cora, en juin, puis un temps fort avant Noël dans les magasins Auchan.

Crédits photos Blédina

Les clients étaient invités à participer à un jeu concours,

A la clés des bons cadeaux de 100€ à valoir sur le site So et Li !

Si vous aussi vous souhaitez faire profiter à vos clients, employés, … de bons cadeaux, laissez une message à contact@soetli.fr

 

 

 

Arrivage de la nouvelle collection

Voici la nouvelle collection qui est en ligne !

Retrouvez dès à présent les nouvelles chaussettes avec les chatons aux couleurs du nouveaux logo!

Exist le bleu/blanc/rouge comme vous avez dû le constater depuis quelques semaines,

L’univers So et Li se veut plus doux,

***

Les nouvelles chaussettes sont un peu plus chères pour plusieurs raisons:

  • Le tricoteur a augmenté ses prix, il faut donc réajuster,
  • Avec ce nouveau prix le but est de re valoriser les chaussettes en les proposant à la paire et plus en lots, pour permettre aux parents de les tester avant de craquer pour un coffret,
  • Le nouveau prix est donc de 9,90€ la paire, retrouvez-les ici https://www.soetli.fr/categorie-produit/chaussettes-bebe-fabriquees-en-france/

***

Comme les prix ont baissé significativement il y a déjà plusieurs semaines sur les bodies, il n’y a pas de soldes cette année, je m’explique, la marge des produits So et Li est d’à peine 50%, il faut être rentable rapidement si on veut être pérenne, en achetant un bodies à 15€ vous faites déjà une énorme affaire!

Retrouvez tous les bodies ici =>https://www.soetli.fr/categorie-produit/body/

 

***

 

A la rencontre de Véronique Milioni, illustratrice

Bonjour,

Aujourd’hui je souhaite mettre en lumière Véronique Milioni (Poitou), l’illustratrice fétiche de

So et Li,

Véronique a déjà travaillé avec de belles marques comme Durance en tant qu’illustratrice mais aussi pour des vignobles, afin de réaliser des étiquettes de vins,

J’ai profité d’un après-midi pour aller en immersion dans son univers, son atelier de Villeurbanne,

Confidences

  • Quel est ton parcours, ta formation?

J’ai fais une école d’art (l’école Bellecour à Lyon), à la fin de mon parcours mon sujet était de monter une agence de design, et je suis tombée dans l’entrepreneuriat à 19 ans!

  • Pour qui a tu travaillé ?

Ma spécialité c’est les étiquettes, pour le vin, les cosmétiques et les parfums, c’est une niche, ça m’a permis de développer mon style bien à moi.

  • Justement quel est ton style ?

Un doux mélange de gravure, calligraphie et aquarelle.

 

  • Tu viens de laner ta marque, qui s’appelle VERONIQUE MILLIONI, que proposes-tu ?

Des collections de dessins inspirants déclinés sur des objets du quotidien, c’est une marque unique, car ce sont des dessins que je réalise moi-même (en réunissant ces trois techniques) ça créé un univers inspirant,

Le but est de provoquer une émotion chez l’autre.

  • Où est-ce que l’on peut retrouver tes produits ?

La papeterie est distribuée dans certains centres de yoga, quelques librairies sur Villeurbanne et chez ROSE&PLUME (Lyon 2)

[carnets]
  • Quels sont tes projets ?

A court terme mon objectif est de développer ma marque auprès de personnes ciblées et sensibles à mon univers,

Je me rapproche aussi beaucoup des architectes, pour décorer des hôtels,

Et à plus long terme, être connue et reconnue pour mes dessins, et devenir une personne inspirante pour la déco.

  • Que fais-tu quand tu ne travailles pas?

Je suis une grande runneuse, je médite et je profite de ma famille.

  • Quels sont les personnes qui t’inspirent ?

La nature m’inspire énormément, avec ses couleurs, sinon le yoga la méditation.

  • Une citation ?

Le bonheur est en soi

La base line de ma marque est « Tranquillité, créativité, légèreté, vers la construction d’un art de vivre »,

Et je pourrai ajouter « Raffinement, élégance, et créativité dont je suis la jardinière« , c’est une personne qui m’a décrite comme ça et ça me correspond totalement,

Merci Véronique pour toutes ces réponses, à très vite pour un nouvel article!

[Retrouvez l’univers de Véronique sur son site internet http://lescreasdevero.fr/

Et les liens vers son compte Instagram et Fb]

Le cadeau de naissance responsable

Pourquoi acheter So et Li?

« Le savoir-faire Français pour vos petits »

Chez So et Li on propose le cadeau de naissance responsable

=>On Limite l’impact carbone lors de la production des articles.

=>Nous maîtrisons toute la chaîne de confection, de la création à la distribution du produit=>Même pour les étiquettes qui viennent de Chaponost (Rhône) et de St Etienne (Loire)

=>La marge est cohérente.

=>On est plus réactif avec les façonniers.

=>Les produits proposés sont de grande qualité, il y a une renfort aux talons et aux pointes, elle résistent ainsi mieux aux lavages machine.

=>Les tissus et fils sont certifiés OEKO Tex et pour les bébés c’est très important !

=>On sauvegarde à notre échelle des emplois dans un secteur qui subi les ravages de la crise des années 80.

=>Vous choisissez la remise en main propre?
C’est gratuit, pensez-y si vous êtes de passage dans les Monts du Lyonnais, nous sommes installés à St Symphorien sur Coise entre Lyon et St Etienne.

 

 

Interview d’entrepreneurs | Amélie photographe

Interview de Amélie | Photographe chez Eilean et Jules photographie  et Magazine Il était une fois dans l’ouest 

Depuis l’année dernière j’interview des entrepreneurs de talent, qui m’interpellent par leur projet ou leur personnalité,

Je continue avec Amélie, photographe et par ailleurs directrice de la publication du nouveau magazine dédié aux familles de l’Ouest Lyonnais « Il était une fois dans l’ouest »

  • J’ai rencontré Amélie par le biais des « pépites du savoir-faire Rhônalpin (voir lien)
 

 Bonjour Amélie peux-tu te présenter ?

Bonjour Emilie !

J’ai 34 ans, je vis sur Dommartin (Rhône) avec mon mari et mes deux enfants et depuis janvier 2015, j’ai lancé mon activité de photographe et c’est un rêve qui se réalise !

Peux-tu nous en dire plus sur ton activité ?

Je me définis comme photographe lifestyle, c’est-à-dire que je privilégie les photos spontanées, naturelles, pour documenter des moments authentiques et pris sur le vif. Je photographie des familles (nouveaux-nés, enfance…), des couples d’amoureux, des enterrements de vie de jeune fille et des mariages bien sûr !

J’aime cette variété et je m’enrichis de toutes ces belles rencontres !

Quel a été le déclic ? Qu’est ce qui t’as donné envie de faire ce métier ?

J’ai toujours aimé prendre des photos, depuis toute petite. A la naissance de mes enfants, je me suis équipée de mon premier Reflex et c’est là que j’ai vraiment eu le déclic. C’est un tel bonheur de photographier ces frimousses, et de garder des souvenirs précieux de leur enfance. Petit à petit, mon entourage a fait appel à moi pour des photos de leurs enfants, de leurs nouveau-né, …

Portée par leurs retours positifs et leurs encouragements à me lancer, l’idée d’en faire mon métier a germé courant 2014 pour finalement voir le jour début 2015.

Quelles ont été les difficultés/péripéties rencontrées depuis le début de l’aventure?

Le plus formateur a été d’apprendre sur le tas les nombreux autres métiers inhérents à cette activité : devenir à la fois photographe mais aussi commerciale, comptable, community manager, gestionnaire de site web, … pour faire vivre et développer son activité. Et j’apprends encore tous les jours.

Je travaille en ce moment sur le référencement web et c’est passionnant.  Le plus dur je pense, et c’est valable pour toute activité, c’est de savoir être visible !

Comment tu te fais connaître ?

J’ai un site internet dans lequel on retrouve mon univers, ma philosophie, mes galeries photos, mes tarifs. C’est vraiment la vitrine de mon travail. En complément, je tiens également un blog dans lequel je publie mes séances photos et à travers lequel je donne des conseils (comment préparer une séance photo nouveau-né, comment s’habiller pour une séance photo, la check list des photos de mariage incontournables, …)

Site web http://www.eileanetjulesphotographie.com/

Blog  http://www.eileanetjulesphotographie.com/blog

Je suis également présente sur Facebook et Instagram et j’aime beaucoup cet esprit communautaire et les échanges que cela permet.

Facebook https://www.facebook.com/EileanetJules/

Instagram https://www.instagram.com/eileanetjules_photographie/

Je participe à quelques salons dédiés aux mariages, pour aller à la rencontre des futurs mariés de la région. Je serai d’ailleurs début mars présente au Festival Little You and Me à Lyon.

Enfin, je « réseaute » beaucoup ! C’est super important. Avec des partenaires du monde du mariage, d’autres photographes, des prestataires de l’univers de la famille, … Ce sont toujours de belles rencontres, riches en partage de savoir-faire, d’expériences et qui permettent de s’ouvrir sur d’autres perspectives et opportunités. C’est d’ailleurs forte de toutes ces belles rencontres que le magazine « il était une fois dans l’ouest » (voir plus bas) a vu le jour.

Quels sont tes projets/Actualités ?

Je travaille sur de nouveaux concepts de séances photos, notamment « photographier le quotidien », des séances d’une demi-journée ou journée complète, en immersion au cœur des familles pour documenter leur quotidien (le bain, les repas tous ensemble, le réveil de la sieste, les parties de jeux de société, les bouches pleines de chocolat au goûter, les balades au grand air…).

Je propose également depuis quelque temps des séances photos boudoir, pour réconcilier les femmes avec leur image et leur montrer qu’elles sont belles, malgré leurs complexes,  j’ai baptisé ces séances « ode à la féminité ».

Enfin je bichonne mon troisième bébé, mon dernier-né, le magazine « il était une fois dans l’ouest », dédié aux familles, avec des articles de fond, des recettes, des ateliers DIY pour petits et grands et surtout, qui fait la part belles aux artisans, créateurs et commerçants du secteur pour valoriser notre belle économie locale. J’ai lancé ce magazine en septembre 2016 et les retours sont très positifs, je suis ravie ! Le numéro 3 sortira en avril.

Qu’est-ce que tu conseilleras à quelqu’un qui se lancerait dans l’aventure de l’entrepreneuriat ?

Il me semble primordial – même si cela semble évident de se sentir prêt, de s’être posé en amont toutes les bonnes questions et d’avoir bien réfléchi son projet. Egalement d’être entouré, d’avoir quelqu’un vers qui se tourner en cas d’incertitudes, de doutes, (un autre entrepreneur par exemple) qui saura nous accompagner et nous donner de précieux conseils.

Je pense qu’il est également très important de savoir se remettre en question, faire le point, et de toujours continuer à se former et à apprendre. J’ai énormément appris grâce aux différentes formations, workshops que j’ai suivis, et grâce à tous les sites, blogs et livres que j’ai pu lire.

Enfin, être positif, toujours ! et croire en soi ! si on ne le fait pas, personne ne le fera pour nous,

Ta phrase inspirante ?

« Danse comme si personne ne te regardait

 Aime comme si tu n’avais jamais souffert

Chante comme si personne ne t’entendait »

Quelle est la ou les personnes qui te boostent, qui t’ont donné envie de te lancer ?

J’ai la chance d’avoir, parmi mes amies, une photographe installée aux Etats Unis (Très Jolie Photo). Laetitia est extrêmement douée, talentueuse et créative. J’ai pu me tourner vers elle quand j’ai décidé de me lancer dans la photo à mon tour. J’ai eu la chance de l’accompagner sur des mariages en tant que second shooter et elle m’a vraiment formée, tant en technique, qu’en composition, créativité mais aussi en gestion d’entreprise. Elle est vraiment mon « mentor » et elle m’accompagne dans le développement de mon entreprise.

Je peux également compter sur mon mari, qui m’a toujours encouragée, soutenue,  et qui croit en moi (parfois plus que moi ! J ).

Quels sont tes conseils pour décrocher pendant les congés sinon pour déconnecter en général ?

J’avoue qu’au quotidien, j’ai du mal à déconnecter, je suis très souvent sur les réseaux sociaux ou en train de répondre à mes emails … mais je me soigne ! Je consacre mes soirées aux enfants, et laisse mon téléphone au fond de mon sac pendant ce temps là. C’est précieux de passer des moments privilégiés avec eux.

En vacances ou en weekend, je n’ai aucun mal à déconnecter, tant je souhaite profiter des ces moments tous ensemble à savourer les paysages / activités /découvertes ! ;) Par contre, mon appareil photo n’est jamais loin !

 Je te remercie pour tes réponses ;)

  • Magazine il était une fois dans l’ouest :

https://www.facebook.com/Iletaitunefoisdanslouestlemag/

Pour lire les numéros 1 et 2 en version numérique

Numéro 1 http://fr.calameo.com/read/004855717953cddc49e20

Numéro 2 http://fr.calameo.com/read/004855717252d9a6a8bed

Amélie et moi-même sommes adhérentes à l’association des pépites du savoir-faire rhônalpin =>https://www.facebook.com/LesPepitesdusavoirfaireRhonalpin/?fref=ts

A très vite !!!

***

Sed velit, quis, mi, commodo adipiscing neque. id massa Aenean ut