So et Li et les marques partenaires

So et Li est votre marque partenaire

Vous êtes une marque de babyfood ou avez une cible bébé/jeune enfant?

So et Li vous propose des cartes cadeaux à faire gagner à vos clients lors de vos temps forts,

Blédina nous a fait confiance!

En 2017, So et Li était partenaire de Blédina, sur un temps fort en magasins Cora, en juin, puis un temps fort avant Noël.

Crédits photos Blédina

Les clients étaient invités à participer à un jeu concours,

A la clés des bons cadeaux de 100€ à valoir sur le site So et Li !

Si vous aussi vous souhaitez faire profiter à vos clients, employés,

Contactez-nous au 06 82 27 37 03 ou par mail contact@soetli.fr

Interview d’entrepreneur | Cindy Durdan Boîte à bouille

Interview de CINDY DURDAN fondatrice de Boite à Bouille

logo_ombre_BAB

En janvier dernier je me rendais à Paris sur le salon Playtime où j’ai fais la connaissance de Cindy la fondatrice de la marque Boîte à bouille,  la green box des 0-3 ans qui déniche les meilleures marques de mode éthique enfantine et propose de les faire découvrir dans des coffrets personnalisés.

Bonjour Cindy peux-tu te présenter, d’où viens-tu ?

Je suis une jeune trentenaire, enthousiaste et souvent considérée comme l’écolo de service par mon entourage (et ça me va bien !). Je suis née en Champagne-Ardenne, dans un petit village au cœur de la nature. J’ai ensuite pas mal bougé dans des petites et grandes villes comme Troyes, Mulhouse et Nice pour y faire mes études dans le milieu de l’industrie textile puis en management du développement durable. J’ai eu différentes expériences dans ces deux domaines, qui m’ont fait prendre conscience qu’exercer un métier qui a du sens et en apporte à autrui était important pour moi.

Depuis quand exerces-tu cette profession/ta passion ? Qu’est-ce qui t’as motivé/décidé ?

J’ai vécu à l’étranger et pas mal voyagé ces trois dernières années avant de rentrer en France et de décider de me lancer dans l’entrepreneuriat avec un rêve que j’ai depuis longtemps et qui m’a été insufflé par mes différentes expériences professionnelles et mes aspirations personnelles :

Concilier mode et écologie. Ce qui m’a décidé était l’envie de démocratiser la mode éthique et de la rendre accessible à tous même aux tout-petits, qui sont si fragiles les premières années de leur vie. J’ai envie de montrer que l’on peut consommer bien, se faire plaisir tout en prenant soin de sa santé.

Cela fait maintenant un an et demi que j’exerce cet excitant métier d’entrepreneur pour allier ces deux passions que sont l’écologie et la mode.

Où est-ce que tu t’es formée à la création d’entreprise, est-ce que tu t’es rapprochée de réseaux pour femmes entrepreneures ?

J’ai eu une première expérience de projet de création d’entreprise pendant mes études et quand j’ai décidé de me lancer il y a 2 ans je me suis tournée vers la CCI pour m’aider dans la rédaction de mon plan financier et j’ai récolté beaucoup d’information sur des sites internet comme celui de l’APCE ou encore en me rendant sur les salons dédiés aux entrepreneurs. J’ai, en cours de création déménagé en banlieue parisienne, ce qui m’a permis de découvrir des réseaux d’entrepreneurs très intéressant et d’être encore mieux entourée. Aujourd’hui je fais par exemple partie du réseau Action’Elles, un réseau au féminin bienveillant et encourageant pour toute femme entrepreneure.

Quels produits tu proposes et où peut-on les retrouver ?

Je propose aux jeunes parents de découvrir tous les mois des vêtements éthiques pour leur bébé de 0 à 3 ans. Je sélectionne moi-même les vêtements en fonction des goûts et besoins des parents, qui auront au préalable crées le profil de bébé sur le site internet. Je leur envoie ensuite emballé dans un joli coffret soit de manière ponctuelle soit sous forme d’abonnement de 3 ou 6 mois. Je suis un peu comme le personal shopper des 0-3 ans ;)

Je propose également depuis peu une boutique en ligne de vêtements et accessoires pour 0-3 ans à petits prix, car issus des anciennes collections de marques de mode éthique enfantine.

Cela permet aux jeunes parents de découvrir de nouvelles marques, d’habiller bébé 100% éthique tout en se faisant plaisir.

Il m’arrive de faire parfois des ventes physiques en réunion à la demande.

Tous mes produits et coffrets sont disponibles que le site internet : www.boiteabouille.com

Comment tu fais connaître  ton activité?

Je suis beaucoup présente sur les réseaux sociaux pour partager l’actualité et les bons plans, des infos sur la mode éthique. J’échange avec des bloggeuses et le bouche à oreille est aussi un très bon outil. Et l’année dernière j’étais présente sur le salon Baby.

Quelles ont été les difficultés rencontrées lors de la création de ton entreprise ?

Je dirai tout d’abord une difficulté technique, car quand on n’est pas développeur web et qu’on se lance dans un site e-commerce on se retrouve forcément en difficulté à certain moment. Une autre difficulté est d’être sur tous les fronts en même temps et de devoir gérer tout cela seule, de s’assurer de prendre les bonnes décisions et d’offrir un service de qualité qui répond aux besoins du client. La clé est de bien savoir s’entourer, de ne pas rester isolé et d’être toujours ouvert à l’apprentissage, car on ne naît pas entrepreneur mais on le devient ! ;)

Quels sont tes projets/Actualités ?

Comme je le disais plus haut, la grande actualité du moment est la boutique en ligne. En termes de projet il y a donc bien sûr de faire grandir la boutique en ligne, de faire évoluer le site web actuel en lui apportant quelques améliorations, de développer le blog de Boîte à Bouille et aussi de proposer des coffrets thématiques de vêtements et accessoires pour bébés. Je vais certainement commencer avec une box spéciale pour la Fête des Mères.

Qu’est-ce que tu conseille à quelqu’un qui se lancerai dans l’aventure ?

Je conseillerai à cette personne de s’entourer de personnes bienveillantes, expertes dans les domaines qu’elle maîtrise moins, de rejoindre des réseaux d’entrepreneurs et enfin de croire à fond en son projet et d’en parler.

Ta phrase inspirante ?

Je pense que ce serait cette phrase de Gandhi « Sois le changement que tu veux voir dans le monde »

Ou alors une histoire inspirante tirée de la légende du colibri : « Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. ».

 Est-ce que tu prends des congés ? Si oui quels sont tes conseils pour décrocher ? Sinon pour déconnecter en général ?

Il m’arrive de m’accorder des journées off et une à deux semaines complètes dans l’année. C’est nécessaire pour se ressourcer et avoir une vie sociale. Pour décrocher pendant les congés le mieux est de faire quelque chose que l’on aime, de passer des bons moments en famille ou entre amis, de laisser le pc à la maison et de déconnecter son téléphone.

Sinon faire un peu de sport ou du yoga est aussi très bon pour déconnecter et s’évader un peu.

Je te remercie vivement pour tes réponses et ta sincérité

En ce moment, retrouvez les chaussettes So et Li chez Boîte à Bouille http://www.boiteabouille.com/

A bientôt!

Interview de Anne-Sophie Pellier |P’tite fouine&Co

Interview de la fondatrice de « Ptite fouine and Co »

 Bonjour Anne Sophie, tu as créée P’tite fouine and Co, est-ce que tu peux en dire plus ? (depuis combien de temps…)

LOGO + site web

Bonjour Emilie. P’tite fouine and co a été créé en septembre 2015, officiellement car en réalité le projet a démarré en janvier 2015. J’ai en premier lieu créé une dizaine de dessins et testé les retours avant de me lancer :-)

Pourquoi as-tu décidé de te lancer à ton compte ? qu’est-ce qui t’as donné envie de démarrer ?

J’ai eu envie de me mettre à mon compte lors de la naissance de mon fils. Mon emploi ne me plaisait pas forcément, j’en avais assez de rentrer à 19/20h le soir.. Et puis la passion du dessin (j’ai fait une école d’arts appliqués).

Une folle envie d’indépendance. De me dire que si je réussi c’est par ma seule force et si j’échoue par ma seule faute.

Comment as-tu été aidée dans ton projet ? (chambre des métiers, proches…)

ZEBRE

Les premières personnes à m’avoir aidé et soutenu sont mes parents, mon mari, frère et sœur et amis. Ils ont validé mon petit personnage de base (la p’tite fouine) et mes objectifs. Ensuite est venu le moment de parler argent, comptes, papiers etc.. là j’ai pu compter sur mon papa. Sans lui j’aurai sûrement déjà baissé les bras (surtout pour l’obtention des statuts, démarches administratives).

Qu’as-tu dû surmonter pour arriver à ton objectif ?

Pour le moment, comme je n’en suis qu’au début, je dirai pas grand-chose… mon objectif final n’est pas encore atteins ^^

Quelles sont les personnes qui t’inspirent/Une citation ?

Sans hésiter : Ma p’tite fouine (mon furet) et mon fils. Toutes les périodes de sa vie, ses traits de caractère, ses passions… Et puis j’ai un entourage tellement sympa qu’ils me donnent pleins d’idées que je développe, ou abandonne en fonction du retour. Mais au moins j’essaie et ils me donnent une force incroyable.

En citation je dirai : « Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête » de Gandhi

Où trouves-tu toutes tes idées pour tes créations ?

Dans la vie de tous les jours et mes amis/famille qui m’envoient souvent un petit sms pour me dire « tiens et si tu faisais si ou ça… ». J’écoute aussi les mamans et nounous à la sortie de l’école, quand elles parlent de leurs enfants, c’est une vraie mine d’or

PRESENTATION CARTE

Quels sont tes objectifs pour cette année ?

Cette année est charnière. J’ai un projet de livre pour enfant en collaboration avec une psychologue. Elle fait les textes, moi les illustrations. C’est une étape importante. Ensuite, évidemment, je souhaite développer mon activité, avoir plus de visibilité et plus de ventes ( oui c’est quand même important ;-) ), car sans ventes, pas de développement d’activité.

Les liens vers ton site internet, et réseaux sociaux.

Voici le lien du site : www.ptitefouineandco.fr

Facebook : www.facebook.com/ptitefouineandco

Twitter : @AnneSo_fi

Merci pour cette interview, et encore bonne année!

Merci à toi surtout et bonne année à tous. Que 2016 soit gage de réussite et surtout d’envie.

 A très bientôt pour une interview qui déchire…

Portrait de Laetitia Le Maner | Cape oupas cape

Il y a quelques semaines, je rencontrais Laetitia, designer, et chef d’entreprise, qui a créé une marque de capes d’allaitements et d’accessoires, il y a un peu plus d’un an, près de St Etienne.

logo-cape-oupas-cape-copie

On devait forcément se rencontrer.

Alors voici son portrait :

Jeune maman, Laetitia, ne trouve pas de moyen pour allaiter son jeune bébé, de manière discrète, à part utiliser une écharpe ou un foulard, rien d’esthétique.

Elle se bricole alors une jolie cape, ses amies lui demande ou elle l’a trouvée, elle doit alors leur en fabriquer, quand les amies de ses amies lui en commande à leur tour, là elle se dit qu’il y a peut-être quelques chose à faire avec tout ça.

Avec l’aide d’une amie, elle fait une étude de marché, qui est très concluante, il n’y a personne qui fabrique ce genre d’accessoires, pas de marque connue en tout cas, BINGO, Laetitia fonce , recherche de fournisseurs en faisant un long travail de sourcing, trouver des tissus bios, des ateliers de confection, à St Etienne c’est le bon endroit, mais pas facile pour elle d’approcher ce nouveau domaine d’activité, en effet le textile reste un cercle assez fermé.

Au bout de quelques mois sa deuxième entreprise est créée.

Maintenant reste à faire connaître CAPE OUPAS CAPE !

IMG_2571copie

Le projet de Laetitia me parle énormément, au moment de mon étude de marché, je pensais faire des capes d’allaitement, j’étais à l’époque tombée sur le site de Laetitia, et quelques mois après Laetitia me contacte …

J’ai vraiment envie que cette marque soit connue et reconnue à sa juste valeur, moi qui ai moi-même allaité, je me suis sentie souvent seule, en France, l’allaitement reste tabou, il n’y a pas d’espaces destinés à l’allaitement dans les lieux publics.

Quand vous êtes invité chez des amis, vous vous retrouvez souvent dans une chambre seule avec votre petit bout.

Alors qu’il n’y a rien de plus naturel que d’allaiter :

C’est nourrir son enfant.

Laetitia m’a parlé du Japon, un des pays les plus pudique, c’est quand même un paradoxe, dans ce pays, 90% des femmes allaite, tout est fait pour faciliter la période d’allaitement au sein.

Dans notre pays nous sommes libres de choisir d’allaiter ou pas, pour que les mamans qui allaitent le fasse de façon libre et naturelle venez voir son site

www.capeoupascape.fr

Cape oupas cape sur les réseaux sociaux

Facebook

Twitter

A très bientôt pour un nouveau portrait !

Emilie

A la rencontre de Faguo-Startup Assembly

cover_1424281887

Hier je participais à l’événement STARTUP ASSEMBLY.

Des stratups de tout univers ouvrent leurs portes sur trois jours.

Tout le monde peut s’y inscrire que vous soyez curieux, en recherche d’emploi ou que l’aventure de l’entrepreneuriat vous tente (c’est le moment de poser vos questions.)

Tous ces entrepreneurs seront ravis de vous rencontrer, d’échanger sur leurs parcours, leurs doutes, leurs difficultés…et rencontrer leurs clients, et encore fédérer de nouveaux clients, visiteurs sur leur site.

Ces événements se déroulent le soir, ou à midi pendant la pause déjeuné Le lien c’est par ici, vous pouvez donc vous inscrire en ligne, c’est sur toutes les grandes villes de France.

Hier je me suis rendue chez FAGUO , http://www.faguo-store.com/fr/fr

J’ai découvert cette marque il y a quelques semaines seulement, elle m’avait interpellée et j’en avais même fais un sujet de chronique sur la web radio (radiomodul) en Avril dernier.

Le principe de la marque, qui est au départ une marque de chaussures, est simple pour chaque paire vendue, un arbre est planté.

La marque à 6 ans, au début ils était deux co-fondateurs étudiants et réalisaient déjà du chiffre alors qu’ils étaient en cours!

Aujourd’hui ils ont une quinzaines de salariés sur Paris, sans compter leur représentants à l’étranger.

Faguo va ouvrir sa première boutique en nom propre dans le Marais, l’inauguration est prévue pour la semaine prochaine.

Je vous invite à découvrir le monde des stratups!

A une prochaine!

 

 

 

 

Partenaires de choix

Retour sur le salon Playtime

En janvier dernier je me suis rendue sur le salon Playtime, le salon de l’univers enfant.

J’ai eu des coup de cœur pour des marques en accord avec mes valeurs, je me suis rapprochée de ces marques pour commencer des partenariats.

Et voici le premier avec Ma Cabane en Ville , qui propose entre autres, des luminaires, des articles déco, et du mobilier

J’ai fait le choix de proposer des lampes de chevet assorties aux bodies de ma première collection, si le concept plait je reconduirai pour la collection hiver.

Détail lampe 1 27042015

So et Li

elit. ut sed fringilla quis ut velit, felis amet, ut Praesent mattis