Interview d’entrepreneur | Cindy Durdan Boîte à bouille

Interview de CINDY DURDAN fondatrice de Boite à Bouille

logo_ombre_BAB

En janvier dernier je me rendais à Paris sur le salon Playtime où j’ai fais la connaissance de Cindy la fondatrice de la marque Boîte à bouille,  la green box des 0-3 ans qui déniche les meilleures marques de mode éthique enfantine et propose de les faire découvrir dans des coffrets personnalisés.

Bonjour Cindy peux-tu te présenter, d’où viens-tu ?

Je suis une jeune trentenaire, enthousiaste et souvent considérée comme l’écolo de service par mon entourage (et ça me va bien !). Je suis née en Champagne-Ardenne, dans un petit village au cœur de la nature. J’ai ensuite pas mal bougé dans des petites et grandes villes comme Troyes, Mulhouse et Nice pour y faire mes études dans le milieu de l’industrie textile puis en management du développement durable. J’ai eu différentes expériences dans ces deux domaines, qui m’ont fait prendre conscience qu’exercer un métier qui a du sens et en apporte à autrui était important pour moi.

Depuis quand exerces-tu cette profession/ta passion ? Qu’est-ce qui t’as motivé/décidé ?

J’ai vécu à l’étranger et pas mal voyagé ces trois dernières années avant de rentrer en France et de décider de me lancer dans l’entrepreneuriat avec un rêve que j’ai depuis longtemps et qui m’a été insufflé par mes différentes expériences professionnelles et mes aspirations personnelles :

Concilier mode et écologie. Ce qui m’a décidé était l’envie de démocratiser la mode éthique et de la rendre accessible à tous même aux tout-petits, qui sont si fragiles les premières années de leur vie. J’ai envie de montrer que l’on peut consommer bien, se faire plaisir tout en prenant soin de sa santé.

Cela fait maintenant un an et demi que j’exerce cet excitant métier d’entrepreneur pour allier ces deux passions que sont l’écologie et la mode.

Où est-ce que tu t’es formée à la création d’entreprise, est-ce que tu t’es rapprochée de réseaux pour femmes entrepreneures ?

J’ai eu une première expérience de projet de création d’entreprise pendant mes études et quand j’ai décidé de me lancer il y a 2 ans je me suis tournée vers la CCI pour m’aider dans la rédaction de mon plan financier et j’ai récolté beaucoup d’information sur des sites internet comme celui de l’APCE ou encore en me rendant sur les salons dédiés aux entrepreneurs. J’ai, en cours de création déménagé en banlieue parisienne, ce qui m’a permis de découvrir des réseaux d’entrepreneurs très intéressant et d’être encore mieux entourée. Aujourd’hui je fais par exemple partie du réseau Action’Elles, un réseau au féminin bienveillant et encourageant pour toute femme entrepreneure.

Quels produits tu proposes et où peut-on les retrouver ?

Je propose aux jeunes parents de découvrir tous les mois des vêtements éthiques pour leur bébé de 0 à 3 ans. Je sélectionne moi-même les vêtements en fonction des goûts et besoins des parents, qui auront au préalable crées le profil de bébé sur le site internet. Je leur envoie ensuite emballé dans un joli coffret soit de manière ponctuelle soit sous forme d’abonnement de 3 ou 6 mois. Je suis un peu comme le personal shopper des 0-3 ans ;)

Je propose également depuis peu une boutique en ligne de vêtements et accessoires pour 0-3 ans à petits prix, car issus des anciennes collections de marques de mode éthique enfantine.

Cela permet aux jeunes parents de découvrir de nouvelles marques, d’habiller bébé 100% éthique tout en se faisant plaisir.

Il m’arrive de faire parfois des ventes physiques en réunion à la demande.

Tous mes produits et coffrets sont disponibles que le site internet : www.boiteabouille.com

Comment tu fais connaître  ton activité?

Je suis beaucoup présente sur les réseaux sociaux pour partager l’actualité et les bons plans, des infos sur la mode éthique. J’échange avec des bloggeuses et le bouche à oreille est aussi un très bon outil. Et l’année dernière j’étais présente sur le salon Baby.

Quelles ont été les difficultés rencontrées lors de la création de ton entreprise ?

Je dirai tout d’abord une difficulté technique, car quand on n’est pas développeur web et qu’on se lance dans un site e-commerce on se retrouve forcément en difficulté à certain moment. Une autre difficulté est d’être sur tous les fronts en même temps et de devoir gérer tout cela seule, de s’assurer de prendre les bonnes décisions et d’offrir un service de qualité qui répond aux besoins du client. La clé est de bien savoir s’entourer, de ne pas rester isolé et d’être toujours ouvert à l’apprentissage, car on ne naît pas entrepreneur mais on le devient ! ;)

Quels sont tes projets/Actualités ?

Comme je le disais plus haut, la grande actualité du moment est la boutique en ligne. En termes de projet il y a donc bien sûr de faire grandir la boutique en ligne, de faire évoluer le site web actuel en lui apportant quelques améliorations, de développer le blog de Boîte à Bouille et aussi de proposer des coffrets thématiques de vêtements et accessoires pour bébés. Je vais certainement commencer avec une box spéciale pour la Fête des Mères.

Qu’est-ce que tu conseille à quelqu’un qui se lancerai dans l’aventure ?

Je conseillerai à cette personne de s’entourer de personnes bienveillantes, expertes dans les domaines qu’elle maîtrise moins, de rejoindre des réseaux d’entrepreneurs et enfin de croire à fond en son projet et d’en parler.

Ta phrase inspirante ?

Je pense que ce serait cette phrase de Gandhi « Sois le changement que tu veux voir dans le monde »

Ou alors une histoire inspirante tirée de la légende du colibri : « Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. ».

 Est-ce que tu prends des congés ? Si oui quels sont tes conseils pour décrocher ? Sinon pour déconnecter en général ?

Il m’arrive de m’accorder des journées off et une à deux semaines complètes dans l’année. C’est nécessaire pour se ressourcer et avoir une vie sociale. Pour décrocher pendant les congés le mieux est de faire quelque chose que l’on aime, de passer des bons moments en famille ou entre amis, de laisser le pc à la maison et de déconnecter son téléphone.

Sinon faire un peu de sport ou du yoga est aussi très bon pour déconnecter et s’évader un peu.

Je te remercie vivement pour tes réponses et ta sincérité

En ce moment, retrouvez les chaussettes So et Li chez Boîte à Bouille http://www.boiteabouille.com/

A bientôt!

You may also like

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dictum justo velit, leo tempus commodo dolor. facilisis fringilla Donec libero

Ne ratez rien de notre actualité!

Merci et à très bientôt !